Recherche et formation

Cultures de cour, cultures du corps : pratiques, normes et représentations corporelles dans les cours européennes avant la Révolution française

Durée : 2007-2010

Ce programme doit rapprocher historiens de la cour et historiens du corps sur un sujet essentiel mais mal connu, en revisitant tant les problématiques de Marcel Mauss sur les techniques du corps que celles de Norbert Elias sur la société de cour, tout en intégrant les réflexions récentes sur la naissance de l’intime ou l’obsession hygiéniste.

L’originalité du programme consiste à prendre en compte l’ensemble de la filière de production culturelle, du créateur d’objets au « consommateur » en passant par les normes édictées par les différents prescripteurs. Elle réside également dans l’étendue du champ d’étude qui fait le pari de la longue durée et de la dimension européenne. Le programme se propose également d’explorer des sources rarement exploitées, en tout cas jamais de manière systématique : traités normatifs, séries d’archives et collections d’objets…

Équipe

Chef de projet : Bruno Laurioux, professeur d’histoire médiévale à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines ;

Étienne Anheim, maître de conférences en histoire médiévale à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines ;

Jean-Patrice Boudet, professeur en histoire médiévale à l’université d’Orléans et directeur du laboratoire Savours (Savoirs et pouvoirs de l’Antiquité à nos Jours) ;

Thalia Brero, chargée de cours en histoire moderne à l’université de Lausanne ;

Mathieu da Vinha, ingénieur de recherche, directeur scientifique du Centre de recherche du château de Versailles ;

Colin Jones, professeur d’histoire moderne à l’université Queen Mary de Londres en Angleterre ;

Catherine Lanoë, maître de conférences en histoire moderne à l’université d’Orléans, rattachée au laboratoire Savours ;

Marilyn Nicoud, maître de conférences en histoire moderne à L’École normale supérieure Lettres et sciences humaines de Lyon ;

Marie-France Noël-Waldteufel, ingé­nieur de recher­che au Musée des civi­li­sa­tions de l’Europe et de la Méditerranée – MuCEM – et au Centre de recher­che du châ­teau de Versailles ;

Agostino Paravicini, professeur émérite d’histoire médiévale à l’université de Lausanne en Suisse ;

María de los Ángeles Perez Samper, professeur d’histoire moderne à l’université de Barcelone en Espagne ;

Eva Pibiri, maître assistante en histoire médiévale à l’université de Lausanne ;

Georges Vigarello, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales.

Ce programme a bénéficié du soutien financier du GDRE (groupement de recherche européen) Cultures of the court and cultures of the body (C3B), dirigé par Marilyn Nicoud, membre de l’École française de Rome, de 2008 à 2011. En savoir plus sur le GDRE.


Productions

>  Colloque international Cultures de cour, cultures du corps (7-9 décembre 2006 au château de Versailles).

>  Publication issue du colloque Cultures de cour, cultures du corps (sous la dir. de Catherine Lanoë, de Mathieu da Vinha et de Bruno Laurioux) aux Presses de l’université Paris-Sorbonne (PUPS).

>  Mise en ligne de dépouillements effectués dans le cadre de ce programme de recherche aux Archives nationales, par Florence Bruyant et Nicolas Wetzl, dans la rubrique Corpus raisonnés de notre site.

Site réalisé avec le soutien de :
Château de Versailles
Conseil général des Yvelines
©CRCV