Recherche

La représentation de l’histoire au sein des collections du musée de Versailles

Durée : 2017-2019

Cet axe de recherche portant sur la représentation de l’histoire au sein des collections du musée de Versailles est lié à la perspective de redéploiement des galeries historiques de Versailles.

Imaginées à partir de 1833, inaugurées en 1837, les galeries historiques de Versailles ont commencé à être démantelées à partir de 1892, date de la prise de fonction de Pierre de Nolhac comme conservateur du musée de Versailles.

L’axe de recherche précède le début du chantier d’aménagement architectural et muséographique des ailes du Nord et du Midi, prévu à partir de 2022 dans le cadre de la troisième phase du schéma directeur de l’Établissement public de Versailles.
Aussi s’agit-il d’un axe de recherche d’une grande importance, dont les résultats pourront contribuer au travail de l’équipe de la conservation du musée pour bâtir un programme muséographique, lequel servira de cahier des charges aux architectes et muséographes investis du projet.

L’étude de la représentation de l’histoire au sein des collections de Versailles est envisagée selon plusieurs approches :

  • Définition d’un corpus d’œuvres à partir des 7 000 peintures (5 000 portraits, 2 000 scènes historiques) et 1 500 sculptures (essentiellement des portraits) composant les collections des galeries historiques ; prise en compte des œuvres déposées par Versailles ; éventuellement, comblement des lacunes en ayant recours à des œuvres conservées par d’autres institutions.
  • Analyse historique : Moyen Âge et Renaissance ; période moderne (Bourbons) ; Révolution et Empire ; XIXe-XXe siècles.
  • Analyse historiographique : période de la création de l’œuvre ; discours tenu par l’œuvre au sein des galeries historiques.
  • Analyse des ensembles constitués à l’époque de Louis-Philippe : séries d’œuvres, mises en scène muséographiques.

Les recherches pourront être abordées dans le cadre de masters II, de thèses d’École des chartes et de thèses de doctorat. Les étudiants pourront rencontrer les conservateurs de Versailles, accéder aux œuvres et aux ressources documentaires.
Le Centre de recherche pourra octroyer une ou plusieurs bourses d’étude, d’un montant de 7 500 euros, et rétribuer certains travaux dans le cadre de vacations.

Comité de pilotage

Représentants des membres fondateurs du G.I.P. CRCV et experts : Laurent Avezou, professeur d’histoire au lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse (classe préparatoire à l’École des chartes) ; Philippe Boutry, président de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; Chantal Grell, professeur à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines ; Barthélemy Jobert, président de l’université Paris-Sorbonne – Paris IV ; Jean-Marie Le Gall, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; Jean-Michel Leniaud, professeur à l’École nationale des chartes ; Philippe Luez, conservateur général du patrimoine, directeur du musée national de Port-Royal-des-Champs ; Gérard Sabatier, professeur émérite des universités, président du Comité scientifique du Centre de recherche du château de Versailles ; Thierry Sarmant, conservateur en chef du patrimoine au Service historique de la Défense.

Conservateurs au château de Versailles : Lionel Arsac, conservateur au département des Sculptures ; Gwenola Firmin, conservateur au département des Peintures ; Frédéric Lacaille, conservateur en chef au département des Peintures ; Béatrice Sarrazin, conservateur général, responsable du département des Peintures.

Centre de recherche du château de Versailles : Alexandre Maral, directeur ; Mathieu da Vinha, directeur scientifique ; Matilde Cassandro-Malphettes, secrétaire général.

Production envisagée

Colloque « Quel musée d’histoire pour Versailles au XXIe siècle ? » (Versailles, septembre 2019).
Voir notre appel à contribution.

Site réalisé avec le soutien de :
Château de Versailles
Conseil général des Yvelines
©CRCV