Recherche

Bourse de doctorat « Marie-Antoinette : une reine épistolaire »

Les candidatures sont ouvertes pour une bourse de doctorat collaborative Open-Oxford-Cambridge AHRC DTP financée par l’université d’Oxford en partenariat avec le Centre de recherche du château de Versailles, France.

Cette bourse d’études entièrement financée est disponible à partir d’octobre 2022. De plus amples informations sur la valeur d’une bourse Open-Oxford-Cambridge AHRC DTP sont disponibles sur notre page Bourses d’études. Le Centre de recherche du château de Versailles couvrira les frais de déplacement raisonnables pour les visites convenues à Versailles et aux dépôts d’archives.

Date de clôture : vendredi 7 janvier 2022 à midi (heure du Royaume-Uni).

Aperçu du projet

Marie-Antoinette est souvent considérée comme une icône de la mode, mais une grande partie de ce qui est écrit à son sujet repose sur des ouï-dire répétés d’un livre à l’autre et parfois teintés soit d’approches hagiographiques de la reine exécutée, soit de publications révolutionnaires diffamatoires dénonçant ses prétendues manières libertines. Les documents et leur analyse offrent un moyen de rechercher une vision plus équilibrée. La correspondance de Marie-Antoinette nous permet de lire ses propres mots. Une grande partie de celle-ci n’est connue que par des éditions imparfaites qui ne répondent pas aux normes académiques actuelles. Ce projet doctoral sera centré sur un échange fascinant, celui avec son correspondant le plus improbable, « le tigre » Barnave, représentant de la gauche populaire, envoyé par l’Assemblée pour escorter la famille royale arrêtée à Varennes après avoir fui Paris. Au cours de ce voyage de trois jours, la reine réussit à séduire l’homme politique. Elle lui écrit 44 lettres, auxquelles il répond. Cette correspondance secrète a été exfiltrée des Tuileries à la demande de Marie-Antoinette grâce au comte suédois Axel von Fersen et se trouve maintenant dans les archives suédoises de Vadstena-Löfstad. Le seul ouvrage spécifiquement consacré à cette correspondance date de plus d’un siècle.

En travaillant directement avec les documents, le doctorant transcrira et éditera les lettres. Il ou elle les contextualisera en consultant d’autres archives produites par les correspondants ainsi que des témoignages contemporains de tiers. Il s’agira d’une occasion passionnante de réévaluer Marie-Antoinette en tant que correspondante, femme de lettres, mais aussi en tant que femme à l’action indirecte (elle était une consœur non couronnée) cherchant à obtenir une influence politique en des temps troublés, au prix de grands risques personnels.

Le Centre de recherche du château de Versailles souhaite depuis longtemps que l’ensemble de la correspondance de Marie-Antoinette soit transcrite et publiée selon les normes académiques modernes. Le doctorant sera intégré dans un groupe de conservateurs et d’universitaires intéressés par la dernière partie du XVIIIe siècle. Les activités du doctorant, y compris la rédaction de billets de blog, donneront une visibilité à ces activités au sein du pôle de recherche du château. D’autres activités pourraient être envisagées, comme la sensibilisation, la mise en place d’une exposition en ligne ou l’organisation de conférences (pour un public universitaire ou non). Il est difficile d’imaginer une institution plus prestigieuse avec laquelle entreprendre un tel travail.

Supervision

La superviseure principale est Catriona Seth FBA, professeur titulaire de la chaire de littérature française « Maréchal Foch ». L’étudiant sera basé à la Faculté des langues médiévales et modernes d’Oxford, l’un des principaux centres mondiaux pour l’étude de multiples littératures et cultures dans l’une des facultés de langues les plus grandes et les plus dynamiques du monde. La faculté a une culture de recherche active et accueille régulièrement des ateliers et des conférences qui rassemblent des étudiants et des membres de la faculté dans – et entre – les différentes langues et disciplines. Le Modern Languages Graduate Network offre des opportunités académiques et sociales aux étudiants diplômés, y compris des séminaires dirigés par des diplômés, et un programme de mentorat est en place pour aider les nouveaux diplômés à s’intégrer dans la communauté universitaire d’Oxford. La faculté maintient également une présence active au sein du TORCH (The Oxford Research Centre in the Humanities) avec des diplômés, des chercheurs en début de carrière et des professeurs participant à ses réseaux et programmes de recherche.

L’étudiant bénéficiera de la supervision active de deux superviseurs à Versailles, qui lui offriront une formation et des conseils directs concernant le projet de lettres. Les superviseurs partenaires sont le Dr Mathieu da Vinha, directeur scientifique, Centre de recherche du château de Versailles et le Dr Alexandre Maral, conservateur du patrimoine, directeur du Centre de recherche du château de Versailles. Le partenaire offrira à l’étudiant la possibilité d’acquérir des compétences en paléographie, en recherche d’archives, en pratique éditoriale (à la fois numérique et imprimée), en techniques de conservation mais aussi en échange de connaissances sur le patrimoine.

Comment postuler

Nous invitons les candidats de tous milieux et de toutes ethnicités à postuler. Les candidats devront idéalement avoir le français pour langue maternelle (ou avoir un niveau équivalent dans cette langue) et posséder un diplôme en Langue Française et/ou en Histoire. Une expérience préalable de travail avec des archives serait bienvenue mais n’est pas indispensable. Les candidats doivent répondre aux critères d’éligibilité des bourses Open-Oxford-Cambridge AHRC.

Pour une discussion informelle sur cette opportunité et sur la manière dont vous pourriez définir votre approche du projet CDA, veuillez contacter Catriona Seth en premier lieu.

Vous devez postuler au DPhil en langues médiévales et modernes avant le vendredi 7 janvier 2022 (midi, heure du Royaume-Uni), motiver votre intérêt pour une bourse d’études Open-Oxford-Cambridge AHRC DTP et soumettre une copie complétée du formulaire de candidature OOC DTP en même temps.

Vous trouverez de plus amples informations sur la manière de postuler via Oxford sur notre page Comment postuler. Veuillez inclure une référence à l’intitulé de la bourse doctorale collaborative annoncée dans votre formulaire de candidature ; il n’est pas nécessaire d’inclure un numéro de référence.

Site réalisé avec le soutien de :
Château de Versailles
Conseil général des Yvelines
©CRCV