Recherche

Châteaux et musées en Europe : un patrimoine artistique à l’épreuve de la guerre (XIXe-XXe siècles)

Durée : 2022-...

Dans le sillage de l’organisation d’un colloque consacré à la protection du patrimoine francilien durant la Seconde Guerre mondiale (« Les châteaux-musées franciliens et la guerre : une protection stratégique (1939-1945) », 3 et 4 juin 2021) et d’une première mission de collecte menée en Allemagne au sein des archives privées du comte Franz Wolff Metternich (1893-1978), le château de Versailles et son Centre de recherche poursuivent leurs investigations relatives à l’histoire du patrimoine artistique en temps de guerre. En partant de l’exemple versaillais, il s’agira de mener une vaste enquête sur les conditions dans lesquelles les châteaux et musées français, mais aussi européens, ont traversé ces périodes complexes, depuis la fin de l’Empire napoléonien jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Les guerres constituent des moments particulièrement critiques pour le patrimoine, souvent victime d’importants dommages causés, intentionnellement ou non, par les différentes forces belligérantes. À bien des égards, ces périodes troublées favorisent toutes sortes de pillages, d’endommagement, voire d’anéantissement, tant du patrimoine monumental et artistique que des collections muséales. Ainsi, nombre d’institutions comptent aujourd’hui dans leurs inventaires des œuvres disparues lors de conflits, qu’elles parviennent ou non à retrouver par la suite, notamment sur le marché de l’art. En dépit des multiples difficultés induites par les guerres, on constate aussi que celles-ci peuvent occasionner, en certains cas, des phases d’opportunité pour les châteaux et/ou les musées de se restructurer, d’enrichir leurs collections et de réévaluer leur place stratégique les uns par rapport aux autres.

Ces transformations - voulues ou subies - du patrimoine artistique dans un contexte belliqueux suscitent bien des interrogations et nécessitent toutes sortes de réflexion autour de sa protection, de son exploitation et de son devenir en temps de guerre. L’étude portera ainsi sur les châteaux, les musées mais aussi les châteaux-musées, qui combinent les deux entités, qu’elles soient publiques ou privées.

L’exemple du château de Versailles, occupé à quatre reprises au cours de son histoire (1814, 1815, 1870-1871 et 1940-1944) par des nations étrangères, atteste combien prime l’importance du symbole. Au-delà des seuls dommages subis, et de la façon dont on a cherché à les atténuer - tant au préalable et qu’a posteriori -, il convient de comprendre en quoi ces guerres ont influencé le devenir de ce monument (instrument de la diplomatie, rôle dans l’organisation des procédures de paix, etc.), tout comme le musée qu’il abrite.

En continuité du travail initial mené ces deux dernières années, la première étape de ce programme sera consacrée à l’étude du patrimoine artistique durant la Seconde Guerre mondiale dans les châteaux et/ou musées de France et d’Europe. Une attention tout particulière sera portée, d’une part, au rôle des différentes instances de protection, notamment internationales, comme le Kunstschutz (service de protection allemand des œuvres d’art dans les territoires occupés) et le MFAA (Monuments, Fine Arts, and Archives Section qui en constitue une sorte de pendant du côté des Alliés entre 1943 et 1946). Le contexte de ce conflit suppose, d’autre part, une recherche approfondie de la provenance des œuvres acquises par les institutions muséales et culturelles durant cette période, tout comme un examen attentif de celles obtenues par l’intermédiaire de dons et de legs.

La deuxième phase du programme s’articulera autour de la mise en perspective des constats obtenus avec ceux des guerres antérieures, tout particulièrement du conflit franco-prussien de 1870-1871 et de la Première Guerre mondiale.

Objectifs principaux de cette recherche

  • Recherches archivistiques menées en France, en Europe, en Russie et aux États-Unis et en Russie ;
  • Constitution d’un corpus des sources archivistiques, bibliographiques, radiophoniques et audiovisuelles ;
  • Établissement de partenariats avec des institutions françaises, européennes, américaines et russes possédant des archives en lien avec ce sujet ou portant des missions de recherche équivalentes ;
  • Mise en perspective des moyens de protection (ou « défense passive ») déployés en fonction des guerres successives et comparaisons à l’échelle du territoire national et international ;
  • Évaluation de la proportion de châteaux et/ou musées partiellement ou entièrement détruits lors des différents conflits ;
  • Évaluation des préjudices constatés et du rôle des châteaux dans le processus de défense des collections artistiques ;
  • Élaboration d’une histoire de la protection muséale en temps de guerre (1870-1945) ;
  • Analyse typologique et artistique du choix des œuvres protégées en temps de guerre (1870-1945) ;
  • Enquête de recensement du nombre d’œuvres (disparues, endommagées ou présumées détruites) au sein des institutions muséales lors des conflits successifs ;
  • Mise en perspective des tentatives de saisies, de transferts, d’échanges et de restitutions envisagés par les États ;
  • Évaluation de la place des œuvres artistiques dans les négociations et l’élaboration des traités de paix (1870-1945) comme objets de « réparations » et de « prestations compensatoires » ;
  • Recherches de provenance pour les œuvres acquises en temps de guerre ;
  • Restitution des résultats, concertation et mise en réseau (notamment par le biais de journées d’études, de colloques, de publications scientifiques, etc.) des recherches émanant des membres du comité scientifique et des chercheurs associés à ce programme.

Direction du programme  : Claire Bonnotte Khelil, docteure en histoire de l’art, collaboratrice scientifique au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon ; Christina Kott, docteure en histoire et civilisations, maître de conférences à l’université Paris-Panthéon-Assas.

Comité scientifique en cours de constitution

Actions réalisées

  • mission du 17 au 21 janvier 2022 à Brauweiler aux Archives de la noblesse rhénane pour consulter les cartons et dossiers des archives du comte Wolff Metternich concernant le service allemand de protection des œuvres d’art (Kunstschutz) ;
  • repérage des documents les plus pertinents et réalisation de leur photographie (1300 clichés pris) ;
  • rédaction de 16 comptes-rendus de contextualisation, explication et traduction des documents photographiés ;
  • mise à disposition des photographies et des comptes-rendus aux auteurs des actes du colloque « Les châteaux-musées franciliens et la guerre : une protection stratégique 1939-1945 » ;
  • Colloque « Les châteaux-musées franciliens et la guerre : une protection stratégique 1939-1945 » les 3 et 4 juin 2022 en ligne.
Site réalisé avec le soutien de :
Château de Versailles
Conseil général des Yvelines
©CRCV