Hors les murs

Colloques hors les murs

Journée d’études L’histoire des musées à la source : le Louvre et ses archives aux Archives nationales à Pierrefitte - 24 mars 2016

PDF - 55.5 ko
Programme

Les Archives nationales et le musée du Louvre, avec le soutien du LabEx Patrima, organisent une première journée d’études consacrée aux sources de l’histoire du Louvre.
Cette journée s’inscrit dans une dynamique renouvelée de la recherche historique et du travail sur les sources archivistiques impulsée au sein du musée du Louvre par les départements de conservation, le service de l’Histoire du Louvre, la délégation aux archives, et désormais le Centre de recherche Dominique-Vivant Denon, qui ouvrira ses portes au public en juillet 2016. Elle intervient quelques mois après la fin du versement des archives des Musées nationaux aux Archives nationales. Ce transfert, en opérant un rapprochement entre les archives du Louvre, les archives des administrations successives en charge des Musées nationaux et les fonds déjà conservés aux Archives nationales, pourra également favoriser l’émergence de nouvelles perspectives de recherche.
L’objectif de cette rencontre est double. Il s’agit, grâce à une approche comparative internationale, de lancer une réflexion sur la place d’un centre de recherche au sein d’un musée et sur le processus de traitement par un musée de ses propres archives. L’histoire du Louvre sera évoquée plus spécifiquement à travers un panorama des sources disponibles aux Archives nationales (relatives au palais, au musée ou aux collections, de l’Ancien Régime jusqu’au XXe siècle) suivi de retours d’expérience de chercheurs permettant d’illustrer l’extrême richesse des matériaux et la diversité des approches qui en découle. Cette journée se veut le premier jalon d’une réflexion commune qui permettra de faire émerger de nouveaux axes de recherche et de créer une synergie scientifique à la croisée de plusieurs métiers et champs disciplinaires.


Colloque Les Champenois à Versailles : Artistes, littéraires et musiciens champenois à la Cour sous les règnes de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI à Troyes et Saint-Julien-les-Villas - 16-18 octobre 2014

PDF - 1.7 Mo
Programme

Ce colloque interdisciplinaire, auquel participe le Centre de recherche, se tiendra au Centre universitaire de Troyes, à la Maison du patrimoine du Grand Troyes et au musée d’Art Moderne de Troyes.
La Champagne, avec ses composantes septentrionale et méridionale, se situait, sous l’Ancien régime, entre l’Île-de-France et la Lorraine, alors région frontière. Tout en gardant une importance économique et stratégique forte, cette région était structurellement liée au siège du pouvoir, Versailles, ne serait-ce que comme premier contact avec la France des dynastes étrangers, germaniques ou transalpins, rejoignant la Cour ou par le rôle éminent de Reims, ville des Sacres. À quel point cette proximité géopolitique de la Champagne avec la Cour aida à forger une identité propre à la région ? Ce sera l’une des questions à laquelle le projet sera consacré.
Durant les XVIIe et XVIIIe siècles plusieurs personnalités de premier plan liées à la Champagne ont fait une carrière artistique à la cour de Versailles : en premier lieu, on pense bien sûr à François Girardon, à Nicolas et Pierre Mignard ou encore à Robert Nanteuil, ainsi qu’à Jean de La Fontaine. La question se pose de savoir si ces personnalités ont créé et maintenu des réseaux, attirant à leur tour des protégés ou clients champenois à la Cour. Une telle analyse nécessite non seulement une connaissance détaillée de leur biographie, mais aussi de leur entourage – souvent composé de personnalités de second plan méconnues. On cherchera donc à mettre en évidence dans quelle mesure l’appartenance à la Champagne a pu jouer dans la carrière de certains artistes, d’hommes de lettres ou d’hommes de pouvoir.
Le retour vers la Champagne de ces « exilés » versaillais ouvrira un troisième champ d’investigation. À quel point reste-t-on attacher à sa région ? Comment s’articulent et évoluent les relations entre les nouveaux Versaillais et leur région d’origine ? Girardon, par exemple, reste très attaché à sa ville natale de Troyes en faisant don de plusieurs œuvres majeures, tandis que les frères Nicolas et Pierre Mignard semblent ne plus s’être intéressés à Troyes, leur ville d’origine.
Une approche biographique donnera la possibilité de mieux évaluer l’ampleur du clientélisme champenois à la cour de Versailles ainsi que la contribution de ces réseaux à la constitution d’une identité culturelle et politique champenoise.

Publication des actes dans le Bulletin du Centre de recherche.


Colloque Les enjeux religieux du discours historique à l’époque moderne à l’université d’Erfurt en Allemagne - 22, 23 et 24 mars 2012

Le Centre de recherche a participé à ce colloque international dans le cadre de son programme de recherche « Pouvoir et Histoire en Europe du XVe siècle au XVIIIe siècle : textes, images et légitimation politique ».
Ce troisième colloque du programme « Pouvoir et Histoire » s’articulait autour de sept thématiques : La controverse historiographique entre Église(s) et État(s) à l’époque moderne ; Sacralisation de l’Église et désacralisation du monde – ou vice-versa ? ; L’écriture de l’histoire, une stratégie historico-politique : genres, modèles narratifs, instrumentalisation et production d’une « évidence » historique ; Histoire – Pouvoir – médias : institutions et médias de la production historiographique, de la censure et de la diffusion ; Adaptations et appropriations : circulation des savoirs, historicité et anhistoricité, subversion ; Pratiques de l’érudition historique : colliger, cataloguer, compiler, indexer, gloser, résumer… ; L’historiographie des minorités religieuses et des dissidents / hétérodoxes, essais d’historisation de l’altérité religieuse. Une table ronde sur la thématique « l’historicisation par le biais de la Polémique confessionnelle ? » concluait l’ensemble de ces trois journées.

En savoir plus

Publication issue de ce col­lo­que sous la direc­tion de Jaime Alvar parue dans la revue Revista de Historiografía, numéro 21, XI (2/2014), Madrid, Universidad Carlos III : Instituto de Historiografía Julio Caro Baroja. Revue téléchargeable en ligne.


Colloque Mythologies politiques et consciences nationales à l’université Carlos III à Madrid - 5, 6 et 7 novembre 2009

Le Centre de recherche a participé à ce colloque international dans le cadre de son programme de recherche « Pouvoir et Histoire en Europe du XVe siècle au XVIIIe siècle : textes, images et légitimation politique ».
Ce deuxième colloque du programme « Pouvoir et Histoire » avait comme objectif l’analyse spécifique de la construction des généalogies dans les dynasties régnantes et la noblesse des XVe, XVIe, XVII et XVIIIe siècles. Ces généalogies sont souvent attachées à des origines qui remontent jusqu’à un passé lointain, celui du monde classique. Ceci ce comprend d’une part pour le prestige attribué au monde classique mais aussi par le fait de la préexistence dans le monde classique de généalogies fictives, fort utiles comme modèles pour la production des dynasties européennes.
Ces mythologies politiques, de par la nature des protagonistes, diffèrent entre les États modernes. Elles diffèrent également par ce besoin inévitable de créer des généalogies bien différenciées ayant la possibilité de justifier l’existence même d’États différents. Ces constructions imaginaires constituent un stimulant indiscutable pour l’élaboration de consciences nationales qui se nourrissent de produits culturels d’une nature très variée.

Consulter le programme (en espagnol)

Publication issue de ce col­lo­que sous la direc­tion de Jaime Alvar et de Francisco Gómez Martos parue dans la revue Revista de Historiografía, numéro 15, VIII (2/2011), Madrid, Universidad Carlos III : Instituto de Historiografía Julio Caro Baroja. Commander la revue.


Colloque Les représentations funéraires dans les maisons royales européennes à Madrid – 27, 28 et 29 novembre 2008

Dans le cadre du programme de recherche « Mémoire monarchique et construction de l’Europe. Les stratégies funéraires des dynasties princières du XVIe au XVIIIe siècle », ce colloque a été organisé avec la Fundación Carlos de Amberes et la Casa de Velázquez. Il est le deuxième colloque dans le cadre de ce programme. Plusieurs membres du Comité scientifique et le coordinateur de la recherche et de la formation du Centre de recherche ont participé à ces journées.

PDF - 427.8 ko
Programme (en espagnol)

Publication issue de ce colloque dans notre collection « Aulica ».


Colloque La galerie des Glaces après sa restauration, contexte et restitution à l’École du Louvre – 16 octobre 2008

Dans le cadre des 16e rencontres de l’École du Louvre, intervention de Béatrix Saule sur Le mobilier d’argent dans la galerie des Glaces.


Colloque La mort du Prince et la mise au tombeau à Cracovie – 14-16 octobre 2007

Dans le cadre du programme de recherche « Mémoire monarchique et construction de l’Europe. Les stratégies funéraires des dynasties princières du XVIe au XVIIIe siècle », ce premier colloque a été organisé châ­teau royal du Wawel de Cracovie. Plusieurs membres du Comité scientifique et le coordinateur de la recherche et de la formation du Centre de recherche ont participé à ces journées.

PDF - 1.2 Mo
Programme

Publication issue de ce colloque dans notre collection « Aulica ».

Site réalisé avec le soutien de :
Château de Versailles
Conseil général des Yvelines
©CRCV