Recherche

La représentation de l’histoire au sein des collections du musée de Versailles

Durée : 2017-...

L’axe de recherche portant sur la représentation de l’histoire au sein des collections du musée de Versailles est lié à la perspective de redéploiement des galeries historiques de Versailles. Cette étude doit précéder le chantier d’aménagement architectural et muséographique des ailes du Nord et du Midi. La rétrocession des espaces occupés par le Parlement au sein du château (25 000 m2) étend l’ampleur de ce projet.

Imaginées à partir de 1833, inaugurées en 1837, les galeries historiques de Versailles ont commencé à être démantelées à partir de 1892, date de la prise de fonction de Pierre de Nolhac comme conservateur du musée de Versailles.

Les collections des galeries historiques comptent aujourd’hui environ près de 7 000 peintures (5 000 portraits, 2 000 scènes historiques environ) et 1 500 sculptures (essentiellement des portraits).

L’étude de la représentation de l’histoire au sein des collections de Versailles est envisagée selon plusieurs approches :

  • La fabrication des galeries historiques sous Louis-Philippe : genèse et muséographie ;
  • Histoires politique et administrative de l’institution, de la monarchie de Juillet à la IIIe République ;
  • Études des œuvres et des artistes : approches iconographique, esthétique, sociale et culturelle ;
  • Réception des galeries historiques, en France et à l’étranger ;
  • Le musée de Versailles, acteur et témoin de l’historiographie française.

Le programme de recherche, associant jeunes chercheurs, chercheurs confirmés et conservateurs, permettra d’établir un bilan des connaissances et d’engager de nouveaux travaux sur des thèmes précis. La valorisation des recherches s’établira sur un rythme annuel : journées d’études, colloques, publications scientifiques. À terme, les résultats pourront contribuer au travail de l’équipe de la conservation du musée pour bâtir un programme muséographique.

Les recherches pourront être abordées dans le cadre de masters II, de thèses d’École des chartes et de thèses de doctorat. Les étudiants pourront rencontrer les conservateurs de Versailles, accéder aux œuvres et aux ressources documentaires.

Le Centre de recherche pourra octroyer une ou plusieurs bourses d’étude, d’un montant de 7 500 euros, et rétribuer certains travaux dans le cadre de vacations.

Équipe

Direction du programme : Chantal Grell, professeur d’histoire moderne, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Coordination du programme : Bastien Coulon, attaché de recherche, Centre de recherche du château de Versailles

Équipe :

  • Lionel Arsac, conservateur au département des Sculptures, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon ;
  • Laurent Avezou, professeur d’histoire, lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse (classe préparatoire à l’École des chartes) ;
  • Arnaud Bertinet, maître de conférences en histoire du patrimoine et des archives visuelles, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ;
  • Philippe Boutry, président, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ;
  • Matilde-Maria Cassandro-Malphettes, historienne de l’art, secrétaire générale, Centre de recherche du château de Versailles ;
  • Laurent Cazes, coordinateur du programme, Centre de recherche du château de Versailles (09-2018/12-2019) ;
  • Mathieu da Vinha, directeur scientifique, Centre de recherche du château de Versailles ;
  • Mathieu Deldicque, conservateur, musée Condé, domaine de Chantilly ;
  • Gwenola Firmin, conservateur en chef au département des Peintures, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon ;
  • Grégoire Franconie, docteur en histoire, chercheur associé au Centre d’histoire du XIXe siècle, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ;
  • Thomas W. Gaehtgens, directeur émérite, Getty Research Institute ;
  • Barthélemy Jobert, professeur d’histoire de l’art, Sorbonne Université ;
  • Frédéric Lacaille, conservateur en chef au département des Peintures, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon ;
  • Jean-Marie Le Gall, professeur d’histoire moderne, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ;
  • Jean-Michel Leniaud, directeur d’études, École Pratique des Hautes Études ;
  • Alexandre Maral, directeur, Centre de recherche du château de Versailles ; conservateur général au département des Sculptures, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon ;
  • Olivier Matteoni, professeur d’histoire du Moyen Âge, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ;
  • Laurent Salomé, directeur, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon ;
  • Gérard Sabatier, professeur émérite des universités ;
  • Béatrice Sarrazin, conservateur général au département des Peintures, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Productions

Site réalisé avec le soutien de :
Château de Versailles
Conseil général des Yvelines
©CRCV